Une piscine qui ne fait pas de bruit, quelles solutions ?

Une piscine qui ne fait pas de bruit, quelles solutions ?

On s’imagine tous lézarder au soleil en écoutant le concert des oiseaux ou des cigales… Sans le ronron incessant du local technique ! C’est vrai que le niveau sonore d’une piscine en fonctionnement joue un grand rôle dans le confort au fil des jours… et parfois des nuits. Rappelons tout d’abord que les équipements ont fait d’énormes progrès dans ce sens, qu’il s’agisse des pompes ou des pompes à chaleur. Si vous êtes gênés par le bruit de votre piscine, il faut d’abord en trouver la cause avant d’envisager les solutions.

Les différents problèmes de bruits de piscine

Si la piscine est dans la maison (piscine intérieure) ou toute proche, il y a de grandes chances que le local technique le soit aussi. Mais même à l’extérieur, le bruit peut vous paraître trop présent. Première question, de quel type de bruit parle-t-on ? Une piscine peut générer des bruits hydrauliques (circulation dans les tuyaux), mécaniques, électriques (moteur), aérauliques (ventilateur qui refroidit)… Il faut commencer par identifier l’origine.

Un sifflement aigu évoque un problème d’eau dans les roulements, assez simple à arrêter.

Un ronronnement à basse fréquence est souvent lié à un problème de moteur ou de ventilation. S’il s’agit de vibrations, vous pouvez d’abord isoler votre pompe en achetant un tapis antivibratoire. Pas cher et très efficace ! Si le tapis ne suffit pas, vous pouvez aussi placer des manchons en entrée et sortie de pompe pour éviter que les vibrations ne se transmettent aux tuyaux. 

Si le réseau hydraulique est en cause, malheureusement, il s’agit fréquemment d’une mauvaise conception des tuyaux. La seule manière de remédier à ce problème est de remplacer votre pompe par une pompe à vitesses variables. Couplée à un filtre à cartouche, elle réduit les pertes de charge par rapport à un filtre à sable.

Pompe à vitesses variables : la solution la plus efficace

Avec une pompe à vitesses variables comme la Tristar® VSTD ou la Super Pump ® VSTD d’Hayward, vous faites de substantielles économies d’énergie, mais vous gagnez aussi beaucoup en confort acoustique. En effet, les pompes à vitesses variables tournent en continu à vitesse plus lente : l’eau circule donc moins vite dans les tuyaux. Associée à un filtre à cartouche, elle assure une filtration haute performance. Petit conseil : évitez d’installer votre pompe à vitesses variables sur un parpaing
qui ferait caisse de résonnance…

Une pompe à chaleur silencieuse

Si vous souhaitez minimiser les bruits de fonctionnement, choisissez une pompe à chaleur de type « full inverter ». Le modèle Energyline ® Pro FI d’Hayward offre un fonctionnement au ralenti pour un mode « nuit » très silencieux. Comme la PAC s’adapte en continu aux conditions extérieures, les à- coups sont évités, les nuisances sonores sont donc réduites.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !