Je veux installer le chauffage dans ma piscine

Je veux installer le chauffage dans ma piscine

Vous profitez déjà de votre piscine depuis de longues années, ou seulement quelques saisons, et vous envisagez de la chauffer ? Plusieurs solutions s’offrent à vous mais vous devez d’abord vous poser les bonnes questions pour choisir la meilleure en fonction de vos attentes.

Pourquoi chauffer votre piscine, précisément ?

Dans la majorité de cas, l’idée est d’allonger la période de baignade au printemps et à l’automne. Si
vous vivez dans une région où les étés sont frais, vous avez peut-être aussi envie d’une eau un peu
plus chaude en pleine saison ? Ou alors, vous ne supportez pas l’idée de vous baigner dans une eau
à moins de 28°C ? Selon vos attentes et votre lieu de résidence, la puissance du chauffage,
l’investissement de départ nécessaire et la consommation à l’usage varient énormément. Entre
gagner quelques degrés pour améliorer le confort de baignade et chauffer un bassin à la montagne
pour barboter même en hiver, rien à voir ! La taille du bassin est aussi un paramètre essentiel.

Le chauffage électrique dans une piscine

Le principe est simple, l’installation aussi, puisqu’il s’agit d’une résistance qui chauffe l’eau : le
réchauffeur est placé dans le circuit de filtration, qui se réchauffe en passant à travers. Très
gourmande en électricité, cette solution efficace offre une grande réactivité. Mais son coût vraiment
élevé la réserve aux tout petits bassins ou aux spas.

Une chaudière dédiée à la piscine

Il est tout à fait possible d’investir dans une chaudière au gaz ou au fuel qui sera spécialement dédiée
au chauffage du bassin. Très adaptée aux grands volumes, cette solution représente un
investissement important et nécessite en plus de la place libre à proximité de la piscine.

Un échangeur thermique sur votre système de chauffage résidentiel

Vous pouvez aussi installer un échangeur sur le circuit de chauffage existant de la maison (chaudière
ou pompe à chaleur) qui permettra de basculer votre chauffage central sur la piscine à la belle saison.
Une solution envisageable si votre chaudière n’est pas trop ancienne et assez économe en énergie ou
si vous faites construire votre maison et votre piscine en même temps. Autre condition à prendre en
compte, la piscine ne doit pas être trop éloignée de la maison, sinon l’eau risque de refroidir en cours
de route.

La pompe à chaleur (PAC)

C’est la solution la plus économique à l’usage, car les PAC consomment moins d’énergie qu’elles n’en
fournissent. Ainsi, les modèles Hayward avec technologie « full inverter » offrent un ratio
consommation/ confort très performant. La puissance de chauffage s’adapte à la température de l’eau
désirée, en tenant compte des conditions météo extérieures. La PAC réajuste en permanence son
fonctionnement en douceur, ce qui évite les pics de consommation et réduit aussi considérablement le
niveau sonore. Les tout derniers modèles sont pilotables à distance sur smartphone ou tablette, un
argument intéressant, car le chauffage de l’eau peut prendre un peu de temps. Une pompe à chaleur
peut s’installer très facilement en rénovation sur une piscine existante, qu’elle soit hors sol ou
enterrée, quelle que soit la configuration du bassin.

Pompe à chaleur EnergyLine Pro i

La bâche de piscine, le complément indispensable quel que soit le système de chauffage

Si vous décidez d’installer un système de chauffage dans votre piscine, vous devrez obligatoirement
vous poser la question de la bâche. Une piscine chauffée non bâchée est un gouffre financier car les
calories s’échappent naturellement, et pas seulement la nuit. En effet, lorsque l’eau du bassin est plus
chaude que l’air, elle s’évapore en permanence et consomme de l’énergie pour passer de l’état liquide
à l’état gazeux. C’est même la première source de consommation d’énergie. Sans compter que
lorsque vous rajoutez de l’eau froide pour compenser l’évaporation, vous refroidissez immédiatement
le bassin.

Pour éviter les déperditions d’énergie trop importantes, vous devrez bâcher votre piscine toutes les
nuits et idéalement en journée, dès que personne ne se baigne. Plusieurs types de bâches existent,
avec des budgets très différents.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !