Accès pro
Vous êtes ici : \ \ Quel type de piscine choisir ?

Quel type de piscine choisir ?

quel type de piscine choisir


Qu’est-ce qu’un bassin ? C’est une structure qui doit supporter le poids de l’eau qu’elle contient et la pression de la terre qui l’entoure. C’est également une étanchéité. Plusieurs types de construction de bassin permettent de prendre en compte ces contraintes.
En fonction de votre budget alloué à votre projet piscine, les possibilités varient, du prêt à plonger - piscines coque, piscines en kit prêtes à monter, en passant par le bassin panneaux, la piscine bois semi enterrée, au bassin béton.
En général, les professionnels de la piscine sont spécialisés dans une ou deux de ces technologies : choisissez donc un piscinier dont la spécialité corresponde bien au type de bassin que vous aurez retenu pour votre future maison avec projet.


Examinons les types de bassins enterrés - on dit aussi piscines creusées - les plus courants.


Le bassin béton (ou piscine béton)

Principe : le béton armé assure à la fois la structure et l’étanchéité.
Avantage : ce mode de construction autorise une liberté totale de forme, taille et profondeur.
Il permet également une grande polyvalence pour la finition : peinture, résine, carrelage…


Le bassin maçonné liner (ou piscine maçonnée liner)

Il s’agit d’un bassin maçonné béton ou parpaings dont l’étanchéité est assurée par une membrane PVC appelée liner, fabriquée en usine aux dimensions du bassin, ou par un liner armé composé de PVC avec une âme textile qui est posé et soudé sur place. Différentes couleurs de liner sont disponibles.
Avantage : le liner étant amovible, on peut le remplacer en cas de problème d’étanchéité.
Inconvénient : cette technique offre moins de liberté de formes que le béton. En effet plus la forme est compliquée, plus le liner est difficile à poser.


Le bassin panneaux liner (ou piscine panneaux liner)

Les parois de ce type de bassin sont faites de panneaux préfabriqués en acier, résine ou béton, ce qui facilite beaucoup la construction et réduit d’autant son coût. L’étanchéité est assurée par un liner. Le fond du bassin est généralement en béton armé.
Comment ça marche ? Les panneaux sont assemblés pour former les parois en fonction de la forme choisie. On coule alors le béton le long des parois afin de les solidifier, selon la technique dite du coffrage perdu.
C’est ce type de technologie qui est utilisé pour les bassins « industrialisés » vendus sous forme de kits prêts à monter.
Avantage : par rapport au bassin maçonné liner, cette technique offre le même choix de formes simples, à un prix moindre.


Le bassin coque polyester (ou piscine polyester, dite aussi piscine coque ou piscine coque polyester)

C’est un bassin fabriqué entièrement en usine à base de résine et de fibre de verre. La coque fait à la fois office de structure et d’étanchéité. Il suffit de creuser et de déposer le bassin : c’est la méthode de construction la plus rapide.
Avantage : le procédé est particulièrement économique.
Inconvénient : la variété de formes est restreinte.
Attention : le bassin étant livré tout d’une pièce, il faut prévoir un moyen d’accès praticable jusqu’au terrain. A défaut, il arrive fréquemment que des coques soient livrées à l’aide d’un bras télescopique passant par-dessus la maison pour atterrir dans le jardin, opération délicate…


Les bassins à débordement (ou piscines à débordement)

Généralement réservés aux projets de standing, et particulièrement adaptés dans des environnements spectaculaires, demeures de style ou sites naturels exceptionnels, ils constituent une catégorie à part du fait de leur conception.
Sur la plupart des bassins, la circulation d’eau est assurée par le biais d’un ou plusieurs skimmers qui écrèment la surface de l’eau pour la renvoyer vers le filtre. Dans le cas des bassins à débordement, l’eau déborde sur un ou plusieurs côtés du bassin et est récupérée dans des goulottes. Lorsque l’eau déborde de tous les côtés, on appelle cela un bassin miroir ou une piscine miroir.
Le plus souvent réalisés sur mesure en béton, même s’il existe aussi des solutions coque polyester ou panneaux, les bassins à débordement peuvent atteindre des prix très élevés : en plus de leur relative complexité, ils nécessitent une précision absolue de la part du piscinier pour gérer les niveaux des parois et garantir la bonne répartition du débordement. Un travail de spécialiste confirmé.
Avantage : impact esthétique garanti.
Inconvénients : la technique du débordement requiert la construction d’un bac tampon permettant de recueillir l’eau des goulottes qui est alors aspirée par la pompe vers le filtre. Une piscine à débordement exige aussi une pompe à fort débit capable de générer le débordement.

NB : Les piscines hors-sol, piscine hors-sol bois, piscine hors-sol acier, piscine hors-sol gonflable…n’entrent pas dans le cadre de ce document consacré aux projets de piscines enterrées.

L'implantation de la piscineUne piscine comment ça marche ?Bien choisir son matériel de piscineDécouvrez les offres du moment